Trouver son taux de nicotine d'eliquide !

Publié le : 04/04/2019 15:32:21
Catégories : Astuces & Conseils

Trouver son taux de nicotine  d'eliquide !

Trouver son taux de nicotine

 

La nicotine est à la base de toute dépendance tabagique, cet élément agit sur le cerveau comme un catalyseur de récompense et dans une tentative de sevrage, il faudra compter dans les 2 à 3 mois…ce qui s’avère très ardu sans assistance d’un programme ou d’un patch. Les fabricants de la cigarette électronique ont alors conçu un système de dégression de la nicotine au moyen des e-liquides. Via la cigarette électronique, il est plus facile de faire sa transition pour ne pas dire que c’est « LE MOYEN » le plus efficace pour y parvenir.

Mais partir d’un programme de sevrage par la cigarette électronique ne se fait pas fortuitement. Effectivement, il s’agit de calculer la dose qui convient selon l’état de dépendance du fumeur ainsi que le calendrier qui en ressort. Acheter une cigarette électronique et des e-liquides à nicotine variable ne suffit pas, il faut respecter certains paramètres. Si vous avez choisi de quitter le tabac  à partir de l’e-cig mais vous ne savez pas par où commencer, nous sommes ici pour vous guider dans ces étapes !

 

Quelques notions sur la nicotine

Comprendre le processus de sevrage doit partir d’une connaissance basique sur le fonctionnement de la nicotine.

De nombreuses personnes emmêlent la nicotine aux éléments cancérigènes issus du tabac et n’osent pas s’aventurer dans la cigarette électronique pour les mêmes raisons.

Pour lever le voile sur la question, sachez donc que la nicotine est un élément qui rend dépendant, aussi, elle est la première responsable du tabagisme. Bien que ce soit un réel problème, étant donné qu’à forte dose, la nicotine peut provoquer des nausées, des palpitations, etc…., ingérer une dose équilibrée quotidiennement ne présente pas d’énormes risques car c’est plutôt les autres ingrédients du tabac (goudron, mercure) qui provoquent la plupart des maladies mortelles des fumeurs.

 

Ainsi, vous pourrez à présent concevoir la nicotine comme un problème de dépendance et non de tabagisme, puisqu’elle ne représente qu’une part des effets néfastes de ce dernier.  Avec les e-liquides et la cigarette électronique, la solution proposée se base sur la question suivante : comment jouer sur la nicotine pour que le fumeur n’éprouve pas de difficulté à quitter le tabac, et à partir de quelle dose doit-on commencer ? On vous dit tout !

Le e-liquide et la nicotine, comment ça fonctionne ?

Le liquide est une solution chimique composée d’ingrédients destinés à la vaporisation. Dans chaque e-liquide conventionnelle, on retrouve ce qu’on appelle une « base », soit un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale. Ces deux éléments permettent au vapoteur (celui/celle qui utilise la cigarette électronique) de récolter une vapeur similaire à la fumée de la cigarette lorsque l’appareil chauffe le liquide.

 

Ensuite, il y a les ingrédients d’ornements, qui personnalisent cette vapeur à partir d’arômes (naturels/synthétiques), d’additifs (alcool, eau etc…). Enfin, il y a la nicotine, qui constitue l’élément essentiel du sevrage.

Bien évidemment, tous les vapoteurs ne sont pas des fumeurs, aussi il est fortement déconseillé de prendre des e-liquides avec des doses de nicotine pour les non-fumeurs, afin d’éviter un effet contraire de dépendance. De nombreux observateurs et scientifiques critiquent la cigarette électronique pour cette capacité à entraîner les jeunes à s’adapter à la nicotine…qui pourrait au final introduire le tabagisme.

 

Suivant le même concept, les gros et les petits fumeurs ne doivent pas inhaler des vapeurs à dose de nicotine similaire. Nous allons ainsi vous présenter les valeurs de nicotines adaptées à chaque profil avant de passer à l’étape de réduction.

Quel dosage pour moi ?

Le principe de la cigarette électronique est fondé sur la transition de la cigarette vers la  vape sans peine. Aussi, toutes les sensations habituelles du fumeur doivent être retranscrites lors de la passation à l’e-cig soit : le parfum de la cigarette (arôme tabac) l’effet esthétique de la fumée, ainsi que la sensation de picotement dans la gorge (hit) suivie d’une satisfaction issue de la nicotine.

Chez les vendeurs de cigarettes électroniques, vous pourrez ainsi retrouver de nombreuses catégories de matériels et de saveurs mais les débutants sont orientés vers les solutions les plus simples et similaires aux cigarettes (si vous êtes fumeur bien évidemment.)

Si vous prenez donc un arôme décalé du tabac, suivi d’une dose de nicotine inadaptée à votre besoin de fumeur, aucune chance de sevrage n’est envisageable,  au contraire un risque de rechute à la cigarette se profile à chaque bouffée.

Ainsi, les éléments nécessaires au fumeur-vapoteur varient selon ses besoins. Et si la saveur reste un choix secondaire (on peut choisir un autre arôme du moment qu’on apprécie son goût), la nicotine reste primordiale. Dans le marché actuel, on rencontre cinq catégories de dosage de nicotine selon la dépendance de l’utilisateur.

 

  • Un dosage à 0mg, pour les non-fumeurs  à la recherche d’un bon compagnon pour offrir des goûts et des saveurs, mais également pour les fumeurs en fin de course de sevrage.
  • Un dosage à 3/6 mg/ml pour les petits fumeurs (occasionnel ou 5 tiges par jour). Cette valeur est similaire à celles des cigarettes extra-light.
  • Un dosage à 11/12mg/ml pour un fumeur moyen (entre 10 et 15 tiges de cigarette light)
  • Un dosage à 16/18mg/ml pour un grand fumeur (entre 15 et 20 tiges de cigarettes fortes)
  • Un dosage de 19,6mg/ml pour les gros fumeurs (plus d’un paquet par jour avec des cigarettes ultra fortes ou sans filtres)

 

Comment calculer la dose ?

Bien évidemment, vous vous demandez quelle est la valeur de la nicotine présente dans vos cigarettes habituelles, et c’est une question primordiale ! Comme indiqué en amont, un gros fumeur de light n’est pas au sens propre un « gros fumeur» car seule la dose de nicotine peut être retenue comme valeur de référence.

Pour partir d’une bonne base, procédez au calcul de l’ensemble de la dose nicotinique de vos consommations, soit par tige. Cette valeur est normalement indiquée sur les paquets de cigarettes, sinon vous pourrez effectuer une petite recherche sur internet. Une fois acquise, cette dose doit être multipliée selon le nombre de cigarettes fumées par jour, exprimée en mg…qui vous indiquera le dosage idéal dans votre e-liquide.

Voici quelques exemples

Une tige de Marlboro light présente un dosage de 0,8mg et un paquet équivaut à 16mg, aussi votre dosage de nicotine dans le e-liquide partira de 16mg/ml.

Si vous ne consommez qu’une dizaine ou cinq cigarettes par jour de cette marque, le principe reste le même. Dosage nicotine e-liquide = 0,8 mg x (nombre de cigarettes fumées)

Comment suivre le rythme de sevrage ?

Adopter une cigarette électronique est un défi. Si vous optez pour cette solution uniquement pour éviter le goudron et le mercure, c’est déjà une bonne chose mais le risque de rechuter n’est pas minime. Effectivement, l’appareil requiert un calibrage et un paramétrage pour vous offrir cette sensation et dans le cas où vous n’accéderiez pas à ces configurations (batterie HS, pas de e-liquide) il est fort probable que vous touchiez à nouveau à la cigarette. D’autre part, le risque d’augmentation du besoin est omniprésent, le cerveau cherche continuellement la récompense et sans le vouloir, vous pourrez demander une dose plus conséquente de nicotine alors que les e-liquides sont bridés à 20mg/ml. Encore une fois la solution sera la tueuse !

Petite anecdote : le premier concepteur de la cigarette électronique (version commerciale) est un pharmacien et ingénieur chinois dénommé Hon Lik, qui voulait à tout prix quitter le tabac mais les solutions proposées ne marchaient pas, il déclare «  je m’en souviens encore comme si c’était hier ! je suis en haut d’une falaise, sur le point de tomber dans la mer qui bouillonne en contrebas, je me réveille terrorisé mais dès que je me rendors, le cauchemar revient. Je suis persuadé que les responsables étaient les patchs à nicotine que j’avais laissés sur ma poitrine, j’essayais alors d’arrêter de fumer ».

 

D’après cette histoire, on pourra déduire que l’objectif de l’e-cig est avant tout un sevrage nicotinique sain, et en suivant les étapes qu’il faut, il peut marcher sur n’importe quel fumeur. Si vous aspirez donc à quitter le tabac à partir d’un e-liquide, suivez son principe de fonctionnement : partir d’une dose élevée et la réduire chroniquement pour atterrir à 0mg sans contrainte.

En général, la physiologie de chaque fumeur est différente et définir un calendrier universel serait une erreur. Aussi, l’effort doit surgir de chaque profil. Il se peut que deux gros fumeurs suivent le même rythme de dégression mais qu’un seul d’entre eux arrive vraiment à quitter le tabac. Pour faciliter le processus, profitez des configurations offertes par cette technologie révolutionnaire qui pourra varier la température, la saveur, l’arôme, le hit selon votre demande !

Arrêtez donc la cigarette et venez découvrir ce nouveau monde de la vape, une solution salvatrice et non moins divertissante qui risque de vous engloutir durant des années !

 

  

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)