Tout savoir sur le propylène glycol

Publié le : 02/09/2022 10:34:04
Catégories : Astuces & Conseils

Qu'est-ce que le propylène glycol ?


propylène glycol


Les inconditionnels de la cigarette électronique se sont au moins une fois posés la question sur la vraie nature de cet élément chimique qui constitue en grande partie la base des e-liquides : le Propylène Glycol, voici tout ce qu’il faut savoir lorsqu’on tente de faire artisanalement son propre liquide ou quand on s’informe sur une fiole vendue en boutique.

Ce qui est étonnant, c’est la limitation de la connaissance de cette substance phare que la plupart des utilisateurs
ignorent. Quelle est sa consistance, comment se synthétise-t-il ? Est-il dangereux ? Tant de questions qui ne sont qu’à moitié répondues. Pourtant, cet élément chimique touche une grande partie des besoins de consommation de l’Homme moderne, que ce soit dans la vape ou dans la vie quotidienne. Dans cet article, nous allons nous intéresser plus profondément à ce produit qui est plutôt effacé par rapport à son importance.




composition chimique propylène glycol

Le propylène glycol, que dit la chimie ? 


Sur le papier, le PG est une composition chimique à multiple usage. Dénommé 1,2 diol ou dihydroxypropane ou encore méthyl glycol, il fait partie des compositions chimiques de groupes hydroxyle à forme géminale ou vicinale (c'est-à-dire composition à deux ou plusieurs atomes collés avec une autre similaire).
Il fait partie de la famille des alcools et se présente sous forme de liquide légèrement visqueux incolore, inodore et insipide. Sa formule chimique est CH3-CHOH-CH20H.

Sa production dépend essentiellement d’un procédé pétrochimique qui consiste à hydrater l’oxyde de propylène issu du pétrole. Toutefois, le propylène glycol peut également être obtenu par deux procédés de manière biologique ou chimique qualifiés de biosourcés : 

  • Biologique : le PG est obtenu grâce à un processus de biofermentation de glucides à partir de betteraves, d’amidon ou encore de sucre de maïs et de glycérine végétale issue d’huiles végétales ;

  • Chimique : le propylène glycol sera obtenu grâce à une hydrogénation de glycérine végétale qui sera ensuite distillé afin de séparer les différents glycols ;

Il faut savoir que le terrain de prédilection du propylène glycol est très vaste puisqu’il est utilisé à des fins industrielles, pharmaceutiques, cosmétiques et agroalimentaires grâce à ses propriétés émulsifiantes.



utilisation du propylène glycol

Comment utilise-t-on du propylène glycol ?

Multitâche, le PG se retrouve quasiment partout que ce soit dans des conditions domestiques ou professionnelles. Effectivement, le PG sert d’excitant moléculaire qui aide à la vaporisation des e-liquides que nous employons dans les cigarettes électroniques. Cependant, son utilité ne se limite pas seulement à cette tâche.

En effet, l’industrie agroalimentaire utilise abondamment le propylène glycol dans la nourriture de tous les jours, il sert d’émulsifiant, par conséquent les parfums et les arômes des produits alimentaires dépendent beaucoup de cet élément chimique.

Dans les médicaments, il occupe également une place importante en parallèle du phénytoïne agissant dans le monde de la pharmacie comme antiépileptique. D’ailleurs, ce rôle chimique le met aussi en position favorable sur les produits d’hygiène et de beauté. Le terrain de jeu du PG est très vaste et couvre également les industries textiles, aéronautiques et bien d’autres encore!

 

Et la santé dans tout ça ?

C’est ici que le PG est mis en examen. Très utilisé dans différents domaines, nous pouvons nous demander comment il agit sur notre santé. Selon l’INRS (Institut national de recherche et de sécurité), le résultat est sans appel. Le propylène glycol est inoffensif pour l’Homme. 

  • Dans le cadre d’une exposition de courte durée : le PG sera éliminé du sang en 2 heures et de l’organisme en 4 heures sans aucun effet secondaire si celui-ci est ingéré par voie orale. En cas de contact cutanée occlusif ou de projections de propylène glycol pur, nous observerons seulement une irritation modérée n'entraînant aucune séquelle.

  • Dans le cadre d’une exposition de longue durée : l’INRS est clair sur ce point : Le propylène-glycol est peu toxique. Les effets observés font suite à son emploi dans des médicaments, des aliments ou des produits cosmétiques. Quelques cas d’irritations cutanées et respiratoires ainsi que de rares cas d’allergies cutanées ont été observés."

Cependant, il faut savoir que certaines personnes peuvent y être sensibles voire allergiques. Lors de l’inhalation de votre e-liquide, votre sensibilité au propylène glycol peut se manifester de différentes manières :

  • Des réactions cutanées (boutons, rougeurs, eczéma) ;

  • Des saignements et des gonflements des gencives ;

  • Des sensations d’inconfort sinusal (nez bouché, nez qui coule) ; 

  • Des démangeaisons oculaires (sécheresses, larmes) ;

  • Des maux de gorge ;

  • Des impressions de langue qui gratte ;

  • Un toux incessante ; 

  • Des sensations de brûlure lorsque vous vapotez ;

  • Des troubles gastriques (diarrhée) ;

Toutefois, les éléments ci-dessus peuvent être des symptômes de sevrage tabagique. Maux de gorge, maux de ventre ou encore maux de tête sont des symptômes de sevrage sauf si ceux-ci persistent dans le temps. Dans ce cas, il y a de grandes chances que vous présentiez une intolérance au propylène glycol. 

Autrement, il est tout à fait possible que vous ayez surdosé le taux de nicotine de vos e-liquides. Il est primordial de se pencher sur le nombre de cigarettes fumées afin de trouver le taux de nicotine adapté à vos besoins

Mais pas de panique ! Si vous êtes allergique au PG mais que vous souhaitez tout de même vapoter, les e-liquides bio sont faits pour vous. En effet, le monopropylène glycol végétal (MPGV ou MPG) ou le Végétol remplacent le propylène glycol obtenu essentiellement par un procédé pétrochimique. Les e-liquides Ma Vape Bio, Bio France, ou encore French Malaisien proposent un large choix d’e-liquides aux saveurs fruitées, gourmandes ou classiques, de quoi ravir vos papilles ! 



rôle du propylène glycol dans eliquide pour cigarette électronique

Puis-je acheter du PG n’importe où ? 

Rarement distribué à l’état brut, l’achat du propylène glycol doit être opéré avec diligence. Bien qu'il soit possible de s'en procurer en pharmacie sous forme d'ampoules, en tant que vapoteur, achetez le propylène glycol dans des boutiques et sites spécialisés dans la vape, prévus à cet effet. 

Par ailleurs, lors de l'achat de vos e-liquides, fiez-vous aux certifications AFNOR (Association Française de Normalisationsuivant la norme XP-D90-300 qui garantiront la qualité de l’intégralité des ingrédients de vos e-liquides préférés en toute transparence. Et si un e-liquide est certifié de qualité USP (United States pharmacopeia) et PE (Pharmacopée européenne) alors vous serez assurés de consommer un e-liquide d’origine et de qualité française.

Attention, évitez autant que possible de vous en procurer auprès des bons marchés et des sites non parrainés. En effet, d’autres substituts peuvent créer une sensation similaire et trompent souvent le vapoteur mal renseigné. Le danger de l’utilisation d’un PG non certifié est réel. D’autres molécules sont utilisées dans les produits à bas prix vendus sur les marchés noirs. Certes, ils entraînent la même réaction, l’acheteur ne se doute de rien et s’embarque vers une utilisation banale du PG alors qu’en réalité, les conséquences peuvent être très dangereuses pour la santé. 


Quelles sont les limites à ne pas dépasser dans l’utilisation du propylène glycol ?

Les rapports des spécialistes sont clairs sur les effets du PG dans le cadre d’une utilisation personnelle. Bien évidemment, celui-ci doit être régulé par rapport à sa consommation. En ce qui concerne l’ingestion par inhalation, dans le cadre de la cigarette électronique. À savoir qu’en février 2020, “aucune valeur limite n’a été ébtalie pour le propylène glycol par l’Union Européenne, la France (ministère du travail), les Etats-Unis (ACGIH) et l’Allemagne (DFG).” selon l’INRS.

En ce qui concerne le dosage PG/VG de votre e-liquide maison, il est vivement recommandé de toujours mélanger le PG avec du VG (glycérine végétale). En effet, vous ne trouverez jamais un e-liquide composé à 100% de propylène glycol, bien qu’il soit tout à fait possible d’acheter un e-liquide full VG, l’inverse n’existe pas et ne verra jamais le jour. 




domaine où on utilise du propylène glycol

Les domaines de prédilection du propylène glycol


Si le PG est le principal acteur dans la vape, il n’en est pas moins important dans d'autres domaines tels que
l'alimentaire, textile, des cosmétiques, le textile et industriel. Analysons chacun d’eux. On pense à tort que le PG est un simple additif dans les produits de tous les jours, n’avez-vous jamais pensé qu’il peut également sauver des vies ? Eh oui, c’est un élément à multiples usages qu’on ne peut éradiquer de notre quotidien.

  • Dans l’agroalimentaire, il est un excellent conservateur qui lutte contre les moisissures et permet de garantir la fraîcheur des produits soumis à de fortes expositions climatiques telles que l’humidité ou l’oxydation. Les boîtes de conserve, les produits laitiers, les produits macérés et fermentés sont globalement protégés par le PG. Les marques E490 et E1520 sur les emballages reflètent par exemple cette présence de propylène glycol qui agit comme conservateur et comme colle protecteur entre micro-organismes ou encore comme support pour certains arômes et colorants ;

  • Dans les cosmétiques, contrairement à son action dégivrante pour les aliments, le propylène glycol  est utilisé comme émulsifiant, conservateur, solvant ou humectant. Raison pour laquelle vous pourrez le retrouver dans vos shampooings, produits de maquillage, laits corporels, dentifrices, gels douche ou encore dans votre mousse à raser ;

  • Dans l’industrie du spectacle, vous serez probablement étonnés si nous vous disions que les jeux de fumée que vous pouvez rencontrer sur les scènes et les ambiances de boîtes de nuit sont composés en grande partie de PG ! C’est un des secteurs les plus demandeurs en propylène glycol. Et à juste raison ! Il est utilisé et apprécié pour sa capacité à former de la vapeur, simulant alors une fumée naturelle plus ou moins dense, totalement bénigne. Non seulement le PG est inoffensif et il peut être marié avec des arômes et des parfums qui ne peuvent qu’améliorer l’expérience des fêtards ;

  • Dans l’industrie pharmaceutique où nous le retrouvons majoritairement dans les médicaments injectés par intraveineuse ainsi que dans les sprays nasaux et buccaux ; 

  • Dans l’aéronautique, le propylène glycol est unique et irremplaçable dans cette industrie. En effet, toujours dans cette optique de dégivrage, la matière des avions et des machines conçus pour dépasser la stratosphère (à haute altitude et à très basses températures comme les vaisseaux de la NASA) est quasiment composée de PG. Cela empêche le blocage des mécanismes de sas et au bon fonctionnement des ailes qui, à partir d’une certaine température, forment des givres épais. En clair, il fait un excellent antigel ! Vous y repenserez à deux fois lorsque vous prendrez l’avion la prochaine fois !

  • Dans le secteur du textile. Très discret dans ce domaine, le propylène glycol est utilisé dans la formation des tissus comme le polyester. C’est dans cette conception et dans cette synthèse qu’on a recours aux propriétés fusionnelles du PG, qui dans ce cas particulier agit dans l’estérification (processus de fusion qui nécessite les vertus alcooliques du propylène glycol) ;

  • Dans le domaine de la vape, où nous le retrouvons dans la composition de tout e-liquide pour cigarettes électroniques qui se respecte ! 

Même s’il existe bien d’autres domaines qui requièrent l’utilisation du propylène glycol, c’est essentiellement dans ces situations qu’il est le plus appliqué. Son utilité et ses bienfaits ne se limitent pas seulement à ces formes et opèrent bien plus dans des détails que nous pouvons retrouver dans nos matériels domestiques et professionnels. Mais ce qui nous intéresse le plus, c’est bien évidemment l’utilité et les avantages du PG dans les e-liquides pour cigarettes électroniques !



pg eliquide

Le propylène glycol dans les cigarettes électroniques

Avant tout chose, ne confondez sutout pas le propylène glycol avec l'éthylène glycol qui est toxique pour l'Homme quand celui-ci est ingéré. Vous le trouverez essentiellement dans les formulations antigel ou comme matière première dans la fabrication de polyesters tels que le polyéthylène téréphtalate (PET). Mais au grand jamais dans un e-liquide pour cigarettes électroniques ! 

En ce qui concerne le PG, celui-ci est incontournable dans le monde de la vape. Élément capital du e-liquide, il  se révèle être un excellent exhausteur de goût et accentue le hit ou hit throat obtenu avec la nicotine, tant recherché pour un grand nombre d’adeptes de la vape. Analysons plus en détails ce qui fait du PG un élément essentiel de tout e-liquide qui se respecte. 


Le rôle du PG dans l’e-liquide

Aux propriétés émulsifiantes et hydratantes, le propylène glycol constitue la base des e-liquides avec la glycérine végétale VG qui représente 80% la composition de votre e-liquide. En règle générale, toute base doit contenir un minimum de PG autrement, vous éprouverez des difficultés à vapoter votre e-liquide. Par ailleurs, des bases PG/VG sont vendues en boutiques à des taux variables destinés au DIY.

Le PG de solvant et aide à l’accumulation des molécules des arômes.
En règle générale, toute base doit contenir un minimum de PG afin de diluer les ingrédients visqueux comme la glycérine végétale et sa proportion peut atteindre les 80 % dans la composition d’un e-liquide. Le métabolisme spécial de celui-ci fait de lui l’élément de base le plus adapté au liquide de vape. Le propylène glycol se vaporise à basse température et permet de délivrer tous les arômes du e-liquide. 

Toutefois, certains amateurs de DIY préféreront utiliser de l’alcool, car il permet une meilleure conservation grâce à ses propriétés antibactériennes, de fluidifier le liquide ainsi qu’une mise en valeur des saveurs. Cependant, si votre e-liquide maison contient trop d’éthanol et que vous le vapotez, vous risquerez de connaître une sensation plutôt désagréable. Attention donc aux dosages lorsque vous faites vos DIY, afin de le réussir du premier coup, retrouvez tous nos conseils pour un DIY réussi.

 

La bonne utilisation du propylène glycol dans un e-liquide

Depuis la TPD de 2014 (Tobacco Products Directive), les fabricants ont pour obligation d’indiquer les ingrédients ainsi que leur quantité utilisés sur leurs flacons d’e-liquides depuis 2016. Parmi ceux-ci, vous retrouverez le taux de PG, le taux de VG, les arômes, le taux de nicotine, les additifs et autres diluants comme les conservateurs, colorants ou encore cannabidiol pour les produits au CBD. Généralement, les ratios les plus répandus sont les suivants : : PG 90 /10 VG, PG 80 /20 VG, PG 70/ 30 VG, PG 60 /40 VG et PG 50/ 50 VG. 

L’inverse n’est pas rare ! En revanche, la majorité des compositions adoptées par les utilisateurs se résume à une plus grande quantité de PG. En tant que substance conciliatrice, le propylène glycol contribue en grande partie à la fusion des éléments chimiques et permet à votre e-liquide d’exprimer toutes ses saveurs aux dépens de la quantité de vapeur. 

Toutefois, veillez à toujours respecter le dosage de PG qui constituera votre futur eliquide, pour cela optez pour un bon ratio entre celui-ci et la glycérine végétale selon vos préférences (qui doit être présent même à très faible dose).




propylène glycol cigarette électronique

Le propylène glycol et le hit

Tout d’abord, le hit ou hit throat est la sensation que vous ressentez dans votre gorge dû à une contraction du larynx lors de l’inhalation de la vapeur de votre e-liquide brûlé par le coil. Ce ressenti est particulièrement semblable à celui que vous obtenez avec une cigarette classique. Toutefois, le hit peut se révéler désagréable au point même de vous faire tousser s’il est trop prononcé et/ou que vous n’êtes pas habitué au taux de nicotine choisi. Pourtant, c’est bel et bien cette sensation que les anciens fumeurs recherchent en premier quand ils débutent dans la vape provoquée par la nicotine. 

Attention, tout de même ! D’un point de vue matériel, le hit est quand même à maîtriser puisqu’une solution sans viscosité peut se déshydrater facilement avec la brûlure à long terme de la fibre. Si ce genre de composition est employé avec une trop grande fréquence, la mèche rendrera  vite l’âme et entraînera des fuites. Dans un autre cas, l’embouchure des vannes de transfert du liquide vers la mèche crée ce qu’on appelle les DRY HIT ou brûlures à vide. Si votre solution est trop liquide (avec beaucoup de PG), vous consommerez plus rapidement votre e-liquide, et vous n’aurez pas le temps de surveiller le débit de la vaporisation, cela conduira vers cette chauffe à vide qui nuira fatalement à votre plaisir de la vape.


La meilleure utilisation du propylène glycol pour une vape de rêve 

Le principe est assez simple, le PG joue un rôle d’hydratation tandis que le VG agit en faveur de la viscosité. Pour les amateurs du powervaping et des cloudchasing, ne négligez pas le PG, mettez une dose suffisante afin de liquéfier la solution sans encombrer la densification de la vapeur. Les cigarettes électroniques en dripper sont conçues pour ce genre de configuration. Trop de propylène glycol affectent la quantité de vape, d’autant plus que l’absence de réservoir mène à une véritable gymnastique de recharge.

En revanche, si la perception des arômes est plus importante à votre goût, mettez plus de PG sans négliger la glycérine végétale. Si la solution est trop liquide, le risque de fuites est plus probable. Cependant, pour des atomiseurs avec tank, des reflux valent mieux qu’une recharge de coil, étant donné que le mécanisme d’une résistance indépendante est plus fébrile et risque plus les encrassements dus à la viscosité du VG. Comme vous pouvez le constater, le choix de votre futur e-liquide en fonction de votre cigarette électronique est bien plus complexe qu’on ne le pense !