Les 5 meilleurs pods de 2019

Publié le : 09/07/2019 19:02:35
Catégories : Astuces & Conseils

Au fil des années, les fabricants de cigarettes électroniques ont tenté de couvrir toutes les demandes des vapoteurs en termes de prix, de rendu, de puissance et d’ergonomie. Après avoir exploité toutes les possibilités jusqu’à proposer des fonctionnalités multimédias sur quelques modèles, certains constructeurs reviennent à la base du vapotage pour créer les « pods », qui sont des petits appareils minimalistes, faciles à prendre en main et dédiés à une simple fonctionnalité de vape.

Il aura fallu quelques années avant de résorber la folie technologique des fabricants de cigarettes électroniques pour revenir à l’essence de la cigarette électronique, soit offrir un substitut nicotinique efficace et une vapeur accessible en temps et lieu, sans avoir recours à d’innombrables paramètres. Dans cette perspective, les pods sont des vapoteuses qui permettent d’effectuer une transition aisée et directe via un tout petit matériel électronique qui ne requiert aucune compétence en matière de coil, de chipset de clearomiseur, etc…

Véritable phénomène du marché, le pod est devenu un incontournable pour les primo-vapoteurs et en 2017, les fabricants ont commencé à se concentrer sur ce produit pour faciliter la transition vers le vapotage. Aujourd’hui, on retrouve d’innombrables modèles de pods avec des fonctionnalités diverses mais dans l’ensemble, ils se rejoignent tous dans ces caractéristiques :

1- La petite taille

Un pod est conçu pour offrir une vape sans fioritures et directe. Il est fabriqué avec un matériau léger, et se mesure à moins de 10 cm pour faciliter son accessibilité en temps et lieu.

2- Facile à utiliser

Le pod est destiné aux primo-vapoteurs. Dans cette perspective, l’appareil ne doit astreindre l’utilisateur à apprivoiser des fonctionnalités pour récupérer une vape efficace. En résumé, utiliser un pod se limite à appuyer sur un bouton, ou inhaler directement (les modèles modernes), sans toucher à d’autres paramètres… un peu comme une cigarette.

3- Pas cher

Le pod couvre le minimum essentiel pour une vape efficace et ne propose aucune autre fonctionnalité de divertissement par conséquent. Pour une cigarette électronique qui ne fournit qu’une vapeur linéaire et sans réglages, les constructeurs utilisent moins de ressources pour les fabriquer, ce qui rend les pods moins chers sur le marché comparé aux kits starters ou aux mods électroniques ou encore les drippers.

Si le pod se limite aux seules fonctionnalités de vape sans paramétrage, il diffère selon chaque modèle suivant la politique du fabricant. Effectivement, tous les pods ne se valent pas, car certains sont plus pratiques, tandis que d’autres sont plus robustes et plus techniques.

Vous l’aurez compris, choisir un pod n’est pas une partie de plaisir surtout avec la pléthore de produits que propose le marché d’aujourd’hui. Pour vous retrouver dans cette jungle, nous avons listé pour vous les 5 meilleurs pods de 2019 afin de faciliter votre choix. Dans cette perspective, les produits que nous présenterons aujourd’hui réunissent toutes les propriétés basiques incontournables d’un pod à savoir la petite taille, la facilité d’utilisation, et le rendu efficace…suivi de configurations ergonomiques et techniques comme la taille des réservoirs (cartouches), ou encore la gestion du rendu par les résistances.

Le Nord Pod de Smok

Smok est un fabricant très sollicité pour sa qualité de fabrication. Réputé pour couvrir tous les types de vapoteuses avec des appareils ultrasophistiqués, Smok est également un spécialiste des pods. Après avoir sorti son pod Novo, une cigarette miniature qui semblait trop limitée côté autonomie, il a rectifié le tir avec son Nord Pod Kit, devenu une référence mondiale dès sa sortie.

Confortable, facile à prendre en main avec un design futuriste et tendance, le Nord Pod a su circonscrire sa cible, notamment les nouveaux vapoteurs. Compact, il recèle une batterie de 1100 mAh capable de générer une vape puissante grâce à des résistances de 0,6 et 1,4 ohms. Par ailleurs, le Nord Pod est un grand champion de l’autonomie via ses 2ml, pratique pour vapoter à longueur sans se soucier de la recharge de e-liquide. Pour 20 euros, il tient déjà ses promesses !

Design et ergonomie

D’une finition exemplaire, le Nord Pod de Smok est sans doute l’un des appareils les plus attrayants qui existe sur le marché. Mesurant 94 mm de longueur pour 30 mm de largeur et 18,8 mm d’épaisseur, il rentre bien dans la catégorie des ultra-compacts. En sus, son habillage a été revu de fond en comble pour offrir un divertissement en plus pour les utilisateurs.

Brillant et bling bling, le Nord Pod est fait pour les amateurs de design saillant et attractif. Sa surface miroitante suivie de panneaux avec des décorations écaillées et de quelques points scintillants plaira à tous ceux qui chérissent les objets de mode.

Par ailleurs, le Nord dispose d’un bouton pour démarrer l’appareil et lancer la vape. Contrairement au Novo, il faudra appuyer pour récolter la vapeur, mais cela n’enlève en rien de la commodité de l’appareil. Sur ce même bouton, on découvre une petite fente qui abrite un LED multicolore clignotant pour témoigner le niveau de charge.

Pour le reste, le Nord dispose d’une prise micro USB discrète pour la recharge et une cartouche abritant le drip tip, le réservoir et la résistance.

Caractéristiques techniques

Le Nord Pod offre un bon compromis entre l’ergonomie et la puissance. Son accu de 1100 mAh offre une bonne autonomie pour un pod et peut tenir plus d’une journée pour un rythme de vape mesuré. Par ailleurs, cette autonomie ne limite pas pour autant la puissance, car la petite cartouche permet d’exploiter deux types de résistance dont l’une est de 1,4 ohm et l’une en sub-ohm de 0,6 ohm pour faire de grands nuages.

Parallèlement, la configuration de la puissance a été calculée intelligemment par Smok de manière à fournir une bonne sensation avec 10 et 15 W uniquement, raison pour laquelle on pourra l’utiliser à longueur de journée.

En ce qui concerne la cartouche, la capacité annoncée est de 2ml, mais peut aller jusqu’à 3ml pour les versions non limitées par la TPD. La connectique se fait à partir de 3 contacts montés sur ressort, dirigée par un canal sans jeu.

En résumé, le Nord Pod de Smok est un challenger de taille dans la catégorie Pod. Son design futuriste et sa finition irréprochable font de lui un matériel attrayant et divertissant, tandis que sa grande autonomie en liquide et en énergie garantit une expérience de vape agréable pour les primo-vapoteurs.

Le Pod Orion Q de Lost Vape

L’Orion Q est un pod de type AIO fabriqué par Lost Vape destiné à fournir de très bon rendu pour chaque arôme, et notamment pour les sels de nicotine. Recelant une petite batterie de 950mAh, et d’un réservoir de 2ml, il permet de découvrir une vape directe et puissante pour les primo-vapoteurs et les utilisateurs qui priorisent le confort avant tout.

Comme la majorité des cigarettes électroniques ultra-compactes, le Pod Orion Q répond aux besoins basiques des vapoteurs de pods avec une taille mesurée à 93 mm de longueur sous une coque raffinée, tendance et facile à prendre en main. Côté ergonomie, Orion Q diffère des autres types de pods avec ses lignes franches qui permettent une manipulation aisée et directe.

Divertissante et efficace à la fois, l’Orion Q intègre naturellement notre liste des meilleurs pod de 2019 pour sa qualité de fabrication et son rendu fidèle. En effet, le système de coil à 1ohm installé dans la cartouche traite la nicotine d’une façon très spécifique, de sorte à offrir une sensation très proche de la cigarette. L’Orion Q est donc idéal pour effectuer une transition sans effort, surtout à partir des sels de nicotine.

Enfin, le Pod Orion Q est accessible pour les petites bourses. A seulement 29 euros, il satisfera tous les besoins primordiaux des néophytes.

Design et prise en main

L’Orion Q est un concept qui a été revisité par Lost Vape après le succès de l’Orion. Il garde ainsi sa forme rectangulaire qui ressemble un peu à un talkie-walkie, dotée d’une petite antenne faisant office de drip-tip.

Sobre, efficace et robuste, le design général de l’Orion Q se détache des matériels brillants et des formes « bling bling ». Dès le premier contact, on retrouve un appareil très compact qui s’installe naturellement dans la paume de la main en laissant de côté toute distraction visuelle.

En effet, les amoureux de matériaux brillants et des formes ostensibles pourront passer leur chemin, car l’Orion Q est très discrète comme pod. Côté commande, on découvrira un bouton switch de forme ronde, accessible à un pouce de droitier ou un majeur d’un gaucher, suivi d’un témoin lumineux led et d’une prise micro USB sur la façade principale.

En ce qui concerne la cartouche, l’Orion Q propose un matériau semi-opaque qui permet de vérifier le niveau de liquide. Sur son toit, on découvrira une petite antenne qui abrite un airflow réglable et un drip tip installé aux côtés d’un capuchon à vis pour le remplissage.

Caractéristiques techniques

Sur le plan technique, l’Orion Q présente de bons atouts pour une vape puissante. Sa batterie de 950 mAh exploitée par une puissance de sortie de 17W permet de tenir une journée de vape sans recharge à rythme mesuré.
D’autre part, l’autonomie de liquide est assez conséquente pour un pod. Avec 2ml, la consommation de liquide est bien calculée pour offrir de longues séances grâce à une résistance de 1 ohm.

Enfin, l’Orion Q est offre un bon compromis entre performance et ergonomie. Dans un premier temps, sa résistance intégrée s’adapte à toutes les catégories d’arômes et permet de soutirer des vapeurs fidèles et coriaces en même temps. Il est particulièrement efficace pour ressortir la nicotine sans forcer sur le hit. Dans un second temps, sa manipulation est très instinctive avec un remplissage sur le haut et un réglage d’airflow implémenté directement sous le drip tip.

En résumé, l’Orion Q de Lost Vape s’adresse à tous les vapoteurs affectionnant la simplicité et l’efficacité. Son design sobre et son ergonomie promettent une expérience de vape avec un rendu plus que satisfaisante.

L’Aspire Breeze 2

Ce petit pod d’Aspire est sans doute la cigarette électronique ultra-compacte la plus complète en terme de fonctionnalité et d’ergonomie. Disposant d’une batterie intégrée de 1000 mAh cadencée à 20/30W, le Breeze 2 est une version améliorée de sa grande soeur avec plus d’autonomie, mais pas que.

Aspire vise clairement le podium des meilleurs pod avec le Breeze 2 en installant toutes les fonctionnalités essentielles pour une vape très performante, sans altérer la prise en main et l’utilisation au quotidien. Aussi, on découvre le même concept du Breeze avec une taille inférieure à 10 cm, suivi d’une double résistance pour les MTL (1 ohm) et DTL (0.6 ohm).

Par ailleurs, la manipulation a été revisitée pour obtenir un kit facile à adopter au quotidien et notamment un remplissage aisé, un airflow réglable directement sur le drip tip et enfin un bouton switch accessible sur la façade principale.

Esthetique et prise en main

Pour un pod de 96mm de longueur, 35mm de largeur et 19 mm de hauteur… le Breeze 2 est une cigarette électronique miniature habillée par une coque en plastique rectangulaire sobre et très classe.

La qualité de fabrication ainsi que la finition du Breeze 2 ne suscite aucune critique, que ce soit au niveau des matériaux ou de l’assemblage. Effectivement, ce petit appareil remplit toutes les conditions pour divertir l’utilisateur au quotidien avec son design épuré et minimaliste, mais surtout raffiné.

De bas en haut, le Breeze 2 ne présente que l’essentiel en organisant les commandes d’une façon très ergonomique. Le bouton feu est directement installé sur la façade principale pour récolter une vape sans ambiguïté. Un petit bouton de libération de la cartouche est implémenté sur le côté pour séparer les deux éléments lors du remplacement. Enfin, le pod abrite le réservoir, la résistance et le drip tip dans un seul élément qui rejoint la couleur et le design général de la coque, suivi d’une protection spéciale contre les coups et les saletés.

Caractéristiques techniques

Le Breeze 2 est un véritable concentré technologique contenu dans une coque ultra-compacte. Il est certainement le pod le plus complet pour offrir une expérience de vape évolutive et efficace à la fois. Parmi ses fonctionnalités phares, on citera particulièrement la faculté d’alterner deux résistances détachables de 1 ohm et 0,6 ohm pour varier la puissance et la densité de la vapeur.

Effectivement, ces deux résistances offrent aux utilisateurs la capacité de passer en inhalation directe ou indirecte en changeant simplement de cartouche ou en interchangeant les résistances. D’autre part, ce paramètre est accentué par la présence d’un airflow efficace sur la base du drip-tip.

Enfin, l’autonomie du Breeze 2 a été améliorée en passant de 650 mAh sur le Breeze à 1000 mAh cette fois-ci avec un rythme de consommation de 20 à 30W, ce qui permet de tenir une journée de vape sans recharge. Dans la même perspective, la consommation de liquide est bien maitrisée par la résistance de 1 ohm, quoiqu’un rythme plus accéléré avec le subohm puisse vider la cuve de 2ml plus rapidement.

En résumé, le Breeze 2 mérite amplement sa place dans ce top des meilleurs pod de 2019 grâce à son accessibilité, sa qualité de fabrication et ses options d’ergonomie et de puissance. Par ailleurs, l’appareil pèche en termes de rendu, car il ne vaut pas la qualité d’un Nexus ou d’un Orion Q quant à la fidélisation des arômes.

Pod Teros AIO Joyetech

90 mm de longueur, 480 mAh, et 2ml de contenance… le Pod Teros AIO de chez Joyetech est un challenger incontournable des meilleurs pod de 2019. Faisant partie des cigarettes électroniques les plus compactes, ce nouveau produit de Joeytech est capable de fournir les vapes les plus puissantes et les plus profondes qui soient, avec une résistance en sub-ohm de 0,5 ohm. 

Avec le Teros, il n’est pas question d’apprendre à vaper, tout se fait instinctivement, et ce, à partir d’une simple aspiration qui délivre une vapeur intense et fidèle à chaque inhalation. Vous l’aurez compris, cette cigarette électronique s’adresse aux vapoteurs avides d’expérience simplifiée avec une efficacité maximale.

Esthetique et prise en main

Mesurant 77mm de longueur pour 29 mm de largeur et 12mm de hauteur, le Teros AIO de Joyetech est comparable à un briquet à gaz et se faufile dans n’importe quelle poche.

Minimaliste et sobre, son design a été travaillé en profondeur pour tenir facilement entre les mains, avec une forme rectangulaire et arrondie au niveau des angles. Raffinée, la cigarette électronique est également un objet de tendance qui attise la curiosité dès le premier contact visuel.

Par ailleurs, le Pod ne propose aucune commande grâce à son déclenchement par inhalation. A titre de décoration, on ne retrouvera qu’une inscription « Teros » sur la base du pod, suivi d’un petit led voyant témoignant le niveau de charge de liquide.

La cartouche est fabriquée en plastique transparent laissant percevoir le niveau de liquide. Sur le côté, elle abrite un petit embout en caoutchouc indiquant le remplissage du réservoir.

Caractéristiques techniques

Le Teros se concentre principalement sur le côté pratique et ergonomique du vapotage, au détriment des performances. Avec ses 480mAh, la batterie propose des séances assez prolongées, mais ne tiendra pas une journée pour une utilisation soutenue.

Dans la même rubrique, la résistance en sub-ohm de 0,5 ohm aura tendance à sucer rapidement la charge au cours des séances, et ce, au profit d’un rendu serré, dense et très fidèle. Par ailleurs, la capacité du réservoir est suffisante par rapport à l’autonomie de la batterie.

Dans les faits, le Teros fait office de cigarette électronique de secours et remplit amplement la mission d’un mod puissant. Mais son grand atout réside dans son fonctionnement instinctif qui rend la vape accessible quel que soit le moment et l’endroit. Effectivement, sa prise en main et son utilisation ont été épurés jusqu’à solliciter une simple inhalation pour recueillir la vapeur.

Dans le même ordre d’idée, le contrôle de l’appareil se fait sans énigme. Pour le remplissage, il suffira d’ouvrir l’embout en caoutchouc et de verser le liquide. Pour vérifier le niveau de charge, le voyant led affiche 3 coloris (vert, rouge, flash rouge) pour signaler l’épuisement de la batterie.

En résumé, le Teros est le pod le plus basique qui soit avec une fonctionnalité simplifiée accessible aux primo-vapoteurs. Sa petite taille, son ergonomie et sa puissance lui permettent de figurer dans cette liste des meilleurs pod de 2019.

Minifit 370 mAh de Justfog

Le pod Minifit 370 mAh ultra small de Justfog est comme son nom l’indique un pod ultra-compact d’une longueur de 7cm. Il s’agit certainement de l’une des plus petites cigarettes électroniques du moment avec un poids plume enregistré à 20 grammes !

Destiné aux vapoteurs débutants, le Minifit se résume à un matériel simpliste qui offre un bon rendu sans paramétrage ni bouton de contrôle. Parfait pour débuter sa transition dans une ambiance divertissante doublée d’une accessibilité exceptionnelle, il se concentre sur un rendu linéaire et une ergonomie très poussée.

Esthétique et prise en main

Avec ses 7 mm de longueur pour 2 cm de largeur, le Minifit 370 ressemble à une clé Usb qui délivre de la vapeur. Doté d’une finition exemplaire avec un plastique poli et brillant, il est bien parti pour attirer les puristes de la vape avec une esthétique minimaliste.

A titre de commande, l’appareil affiche un bouton switch central suivi de 3 petits voyants led témoignant le niveau de charge. Pour le reste, une prise microUSB se cache discrètement dans son dos et permet de recharger l’appareil en moins de 30minutes.

Caractéristiques techniques 

La petite taille du Minifit Pod entraine nécessairement une réduction de la batterie. Avec 370 mAh, il faudra limiter les séances pour tenir une journée entière. Par ailleurs, sa résistance est assez élevée pour économiser l’énergie tout au long du vapotage. Effectivement, la résistivité annoncée est de 1,6 ohm, introduisant un rendu aérien pas très puissant par conséquent… idéal pour commencer la vape sans offenser la trachée.

Côté pod, le système fonctionne par glissement pour retirer l’ensemble résistance, réservoir et embout buccal. Le Minifit est doté d’un paramètre d’alerte lorsque la cartouche est mal emboitée pour sécuriser l’appareil contre les courts-circuits.

En ce qui concerne le réservoir, la contenance de 1,5 ml est acceptable pour un pod de cette taille, mais on rappellera cependant qu’il s’agit d’un appareil de divertissement pour renflouer les manques en temps voulu, et non pour offrir des performances élevées.