Pourquoi mon clearomiseur fuit ?


Les fuites de liquides font partie des désagréments récurrents des cigarettes électroniques. Issues d’une usure de pièces, d’un défaut de fabrication, d’une mauvaise manipulation ou d’un mauvais entretien, ces fuites peuvent avoir de multiples origines suivant le type de matériel utilisé. Pour y remédier, ce petit diagnostic rapide vous permettra ainsi de situer la source du problème sans avoir recours aux services d’un professionnel.

-

Un défaut d’usine ou une usure

Fuites d'un clearomiseur

Si vous utilisez un nouvel appareil et constatez un problème de fuite, il se peut que votre pièce souffre d’un défaut d’usine ou d’une usure.

Dans cette perspective, vérifiez l’état général du matériel en scrutant les jointures du réservoir, les engrenages de l’airflow, le mécanisme du top cap et du drip-tip et enfin la fixation de la résistance et de la base sur la connectique. En effet, l’ensemble de ces pièces impactent directement sur l’étanchéité et leurs défaillances peuvent engendrer les fuites.

N’hésitez pas à désassembler totalement le clearomiseur pour dénicher la moindre faille lors de l’apparition de fuites. Si une pièce semble suspecte, remplacez-là par une nouvelle (pour pièces usables comme les joints toriques, le réservoir, les résistances ou le drip-tip). A défaut (pour les pièces maitresses constituant l’architecture comme la base, l’airflow ou le top cap) changez de clearomiseur.

-

Une mauvaise qualité de liquide

Une mauvaise qualité de e-liquide

La cigarette électronique est un appareil destiné à chauffer un e-liquide contenant des arômes et de la nicotine (accessoirement) en vue de créer de la vapeur. Pour faire ressortir cette structure dense similaire à la fumée d’une cigarette traditionnelle, ces substances sont diluées dans des solutions nommées propylène glycol et glycérine végétale connues sous les abréviations PG/VG.

Le PG est une substance limpide et fluide dont le rôle est de faire ressortir le goût des arômes tandis que le VG, plus visqueux permet d’obtenir plus de vapeur. Si l’équilibre PG/VG est inégalitaire au profit du PG, votre e-liquide sera plus ou moins fluide et pourrait occasionner des fuites depuis la résistance.

Pour éviter ce problème, veillez à ce que votre résistance soit adaptée aux e-liquides riches en PG (dits High-PG) ou optez pour des solutions plus équilibrées (entre 50/50 PG/VG et 40/60 PGVG/PGVG).

-

Une mauvaise technique d’aspiration

Une mauvaise technique d'aspiration

La technique d’aspiration de la vapeur d’une cigarette électronique n’est pas la même que pour inhaler une fumée issue d’une cigarette traditionnelle. En l’occurrence, une e-cig nécessite une inspiration prolongée pour créer plus ou moins de vapeur (et obtenir le dosage de nicotine et d’arôme sollicité par la même occasion).

Lorsque vous aspirez la vapeur depuis l’embout buccal de votre e-cig, créez ainsi la décompression optimale pour éviter de créer des fuites. Pour ce faire, évitez d’aspirer trop fort. Une trop forte décompression entraîne le liquide placé à l’intérieur de la résistance à remonter jusqu’à votre bouche sans avoir été vaporisée. Par ailleurs, une faible aspiration engendrera une combustion de liquide sur les parois du drip-tip. Au fur et à mesure des séances, ces débris se transformeront en eau et couleront à l’extérieur.

Les réflexes à adopter : Optez pour l’inhalation directe (DL) pour les vapeurs denses et l’inhalation indirecte (MTL) pour les vapeurs serrées. La première technique s’applique sur des e-liquides high-VG exposés à de fortes puissances (wattage), tandis que la seconde concerne les e-liquides riches en PG.

-

Une incompatibilité de la résistance

Compatibilité avec résistance

La résistance est la pièce responsable de la chauffe du e-liquide dans une cigarette électronique. Elle recèle un circuit électronique et une mèche conçue pour être imbibée de liquide. Dans la majeure partie des cas, une résistance usée ou incompatible à la batterie peut engendrer la fuite de liquide en raison d’une chauffe trop rapide ou trop lente.

Dans le premier cas, une résistance faible (dite sub-ohm) chauffe le e-liquide très rapidement avec une puissance élevée, invitant le vapoteur à inhaler un gros volume de vapeur par conséquent. Ainsi, la non absorption de toute cette vapeur entraîne la création de buées dans le drip-tip.

Dans le second cas, une résistance trop haute ralentit le processus de chauffe. En cas d’inhalation trop puissante, le liquide remontera ainsi vers le haut sans être vaporisé, d’où la fuite.

Les réflexes à adopter : Respectez les valeurs de résistances (en ohm) indiquées pour votre cigarette électronique.

-

Les conseils Ecigplanete

Il existe plusieurs méthodes qui permettent de désengorger votre résistance et ainsi d'éviter les fuites de e-liquide. Nous vous recommandons alors :

- D'ouvrir vos arrivées d'air au maximum
- D'entourer votre airflow d'un mouchoir 
- De souffler très fort dans votre drip tip

Cette méthode va permettre d'éliminer le surplu de e-liquide, qui sortira alors par vos airflows. Une fois cela fait, fermez vos airflows puis retournez quelques minutes votre clearomiseur afin d'effectuer un appel d'air. Si le problème persiste, assurez vous d'avoir bien remonté votre clearomiseur et de ne pas avoir oublié un joint d'étanchéité. 

-

Pourquoi mon clearomiseur fuit ? 4.8 1 5 58718