Quand recharger sa cigarette électronique ?


La cigarette électronique est un appareil doté d’un circuit électrique alimenté par une batterie. Comme tout autre outil technologique portatif (smartphone, mp3, radio, etc…), elle nécessite ainsi une recharge après quelques heures d’utilisation. Ceci dit, les signaux qui alertent la faiblesse d’une batterie d’e-cig sont nombreux, aussi tout vapoteur qui se respecte doit les reconnaître pour éviter de tomber en rade à un moment inopportun ou subir une baisse de performance en pleine séance. Voici quelques explications sur la recharge de la cigarette électronique.

Les signaux visibles qui invitent à la recharge de l’e-cig

Depuis la première jusqu’à la dernière génération de cigarette électronique, les constructeurs ont affecté une grande importance aux témoins de charge de batterie pour permettre aux vapoteurs de juger le niveau d’énergie restant.

Quel que soit le type d’ecig que vous utilisez, ces témoins sont présents sous forme de petites lumières clignotantes (de couleurs différentes pour la majorité) ou de messages annoncés (Low Battery) sur l’interface de réglage. Lorsque ces signaux apparaissent, cela veut dire que le potentiel de la batterie est à un niveau critique et nécessite une recharge d’urgence pour pouvoir poursuivre la séance dans de bonnes conditions.

Les signaux invisibles qui témoignent la faiblesse de la batterie

Contrairement à une batterie d’ordinateur ou de téléphone portable, la baisse de tension d’un accumulateur de cigarette électronique impacte directement sur les performances de cette dernière. En l’occurrence, la baisse de l’autonomie en dessous d’un certain niveau rend la chauffe moins puissante et réduit par conséquent la création de vapeur.

Lorsque vous ressentez une réduction de hit (sensation de picotement dans la gorge), ou apercevez la faible création de nuage, cela veut tout simplement dire qu’il faut recharger la cigarette électronique, et ce, malgré la passivité des témoins de charge.

Ce diagnostic est essentiel pour les utilisateurs de kits mécaniques, soit des appareils qui sont dépourvus de puces électroniques, de témoins de charge et d’interface de réglage. Eh oui, le circuit électrique de ces box n’est pas régulé, contrairement aux box électroniques qui sont munies de stabilisateur de puissance (mode wattage variable et voltage variable).

Respectez les cycles de charge

La technologie ou plutôt l’électrochimie embarquée dans les batteries de cigarettes électroniques est la même qu’on retrouve dans les batteries de téléphones portables et des piles rechargeables. En effet, les substances acides et chimiques comme le Lithium-Ion, le cadmium, le Nickel et bien d’autres, constituent les ingrédients des accus pour e-cigs.

Dans cette perspective, leurs fonctionnements sont similaires et sont assujettis à des cycles de charge limités. Le cycle est ici représenté par la décharge complète de la batterie suivie de sa recharge complète. A l’issue d’un certain nombre de cycles de charge (déterminé par le constructeur), la batterie commence à faiblir et perd de son autonomie.

Pour éviter de « gâcher » les cycles de charge (même si les constructeurs annoncent jusqu’à 1000 cycles pour certains modèles), évitez donc de recharger votre cigarette électronique lorsqu’elle se retrouve à moitié vide ou avec trois quarts de charge. En effet, des technologies comme le Li-Ion comptent ceux-ci comme des demi-cycles !

Rechargez l’appareil avant qu’il s’éteigne complètement

C’est un fait, la décharge « profonde » ou l’absence totale de tensions aux bornes d’une batterie pourrait lui être fatale. Suivant les explications des spécialistes, une baisse de charge à moins de 5% peut endommager partiellement les cellules et l’électrochimie d’un accumulateur, et ce, jusqu’à 33%.

Si votre e-cig dispose d’une jauge de batterie en pourcentage, vérifiez votre état de charge à partir de celui-ci et évitez de tomber sous les 5%. S’il s’agit d’un kit sans interface, fiez-vous aux indicateurs colorés et passez à la recharge dès le clignotement du niveau précédant le dernier niveau. L’objectif étant de brancher l’e-cig avant que le voyant rouge n’apparaisse.

Rechargez vos batteries à partir d’un chargeur externe

De nombreux modèles de cigarettes électroniques sont alimentés par des batteries de séries non intégrées (par exemple 18650, 20700, 21700, etc…). Elles peuvent être rechargées à l’extérieur de la cigarette électronique. Si vous disposez de plusieurs batteries, vous pourrez gagner du temps en remplaçant l’accu usé par une autre pré-chargée et poursuivre vos séances sans interruption majeure.

Quand recharger sa cigarette électronique ? 4.8 1 5 60013