Quand changer sa résistance ?


Cœur de toutes les cigarettes électroniques, la résistance est la pièce maîtresse responsable de la création de vapeur, de la fidélisation des saveurs et des sensations en tous genres. Lorsqu’elle est usée, nos rendus commencent à se dégrader et virent parfois au calvaire avec des goûts de brûlé et synthétiques. Pour les débutants de la cigarette électronique, connaître les rouages, la durée de vie et les signaux qui avertissent la nécessité de changer les résistances est fondamental pour assurer des séances de vape sereines et efficaces.

La résistance est le garant des saveurs authentiques

La résistance est une pièce à part entière composée d’une chambre de chauffe, d’une mèche en coton censée retenir le e-liquide, et d’un fil résistif qui transforme l’électricité en énergie thermique lors du déclenchement de la cigarette électronique. Tous ces rôles font d’elle une pièce usable qui doit être entretenue et remplacée périodiquement.

En profondeur, une résistance neuve (de série ou reconstructible) propose une mèche propre qui promet une restitution de saveurs parfaite. Au fur et à mesure où elle accumule les différents débris des composants de e-liquides (VG, PG, Arômes, Nicotines, additifs, etc…), cette mèche s’encrassera au même titre que le fil résistif, engendrant les goûts bizarres ou même une corrosion totale.

Les signes d’une résistance en fin de vie

Il n’est pas nécessaire de dévisser votre résistance de sa chambre (dans le clearomiseur notamment) pour vérifier son état. A partir d’une multitude de signaux sensoriels et visuels, vous pouvez notamment déduire son usure.

Le premier avertissement d’une résistance vieillissante est avant tout son âge ! Bien que les constructeurs ne précisent pas les dates de « péremption » des pièces, l’expérience indique qu’une résistance utilisée à rythme régulier (sans agressivité ni surexploitation) peut servir jusqu’à 2 ou 3 semaines. Si vous constatez que votre cigarette électronique n’a pas reçu de nouveau montage après ce délai, pensez à la remplacer.

Le second signal, plus expressif, est la détérioration du goût et du rendu. Comme annoncé plus haut, la partie organique (la mèche en coton ou en fibre) qui stocke le e-liquide dans une résistance s’encrasse au fur et à mesure. Ces amas de substances visqueuses dénaturent ainsi les arômes de vos e-liquides et ce jusqu’à proposer des sapidités brulantes et amères. A savoir que plus un e-liquide est sucré et dispose d'un taux élevée en glycérine végétale, plus il aura tendance à détériorer une résistance.

Comment entretenir la résistance pour augmenter sa durée de vie ?

Les résistances de séries (fournies par les constructeurs et les vendeurs de pièces) sont jetables et ne sont pas vouées à être réparées. Si vous constatez que votre pièce a atteint un âge avancé ou ne produit plus les effets escomptés, la seule solution sera de la remplacer par une neuve.

Ceci étant, il est possible d’allonger sa durée de vie moyenne en adoptant des réflexes bienveillants et en effectuant des entretiens légers.

Pour commencer, ne ratez pas l’occasion d’ « Amorcer » votre résistance au moment de l’utiliser pour la première fois. Cette action se traduit par une dilution manuelle de la mèche en e-liquide avant de le placer dans l’atomiseur en y versant quelques gouttes directement à l'intérieur. Après quelques minutes, la mèche sera amplement imbibée et ne risque pas de subir la chaleur du fil résistif, donc pas de goût de brûlé !

Par la suite, évitez d’exposer votre résistance à des e-liquides riches en glycérine végétale (VG) et autres substances visqueuses pour l’empêcher de s’encrasser. Eh oui, le VG est apprécié par les amateurs de grosses vapeurs et de saveurs douces mais nuit cependant au système contrairement au Propylène glycol qui est plus pur et limpide.

Les résistances qui sont durables dans le temps 

Il est tout à fait concevable qu’une résistance fonctionne au-delà des estimations mentionnées en amont en faisant attention aux e-liquides qu’on utilise. Dans la même rubrique, le choix d’une résistance optimisée à votre cigarette électronique est aussi garant de longévité.

Aujourd’hui, la technologie des résistances a grandement évolué pour procurer les sensations et les rendus les plus riches. A titre d’exemple, on pourra retrouver lesdites « Mesh » avec des mailles de métaux et non des fils résistifs, ou encore des résistances avec plusieurs montages (dual, triple, quad-Coil) pour les grosses performances.

Par à rapport aux séries standards offertes avec le coffret de votre e-cig, ces pièces sont adaptées pour les réglages de puissances élevées, les e-liquides visqueux et multi-arômes. Attention cependant à respecter les plages d’utilisation annoncées pour éviter la détérioration de votre matériel.

-

-

Voir aussi : Comment entretenir mon clearomiseur ?

-

Retrouvez toutes nos cigarettes électroniques

Quand changer sa résistance ? 4.8 1 5 60307