Le surdosage de CBD, un risque ?


Reconnu par les instances sanitaires comme bénin pour le corps, le CBD ou Cannabidiol est une molécule aux multiples vertus thérapeutiques libres de consommation. En sa qualité de produit de consommation, le CBD est prescrit comme relaxant par ses promoteurs, ceci étant, aucune donnée ni étude ne s’est prononcée sur les risques d’un surdosage. Qu’en est-il actuellement ?

Le surdosage en inhalation

D'après de nombreuses recherches et l'OMS, il est tout à fait possible de consommer par inhalation de fortes doses de CBD sans danger. L'Organisation Mondiale de la Santé indique que le CBD ne semble pas présenter de potentiel risques ni de nocivité pour la santé. La Current Drug Safety a également confirmé l'absence de danger en passant au peigne fin plusieurs études in vivo et in vitro la consommation de cannabinoïdes à des doses variées. Ils estiment cependant qu'il faudrait consommer au quotidien 1500mg de CBD pour être en surdosage, un seuil très difficile à atteindre.

-

Le surdosage en ingestion, une notion relative

Le terme « surdose » fait référence à une consommation outrancière d’une substance par rapport au volume ou à la mesure supportée par le corps. En ce qui concerne le CBD, une étude publiée par la revue Molecules a indiqué qu'en cas d'ingestion (et non d'inhalation), une dose à hauteur de 615 mg de CBD a engendré la détérioration des foies des souris de laboratoires (cobayes dont les caractéristiques physiologiques sont très proches de l’Homme).

Malgré la précision de cette recherche sur les souris, il est cependant difficile de statuer sur la capacité d’ingestion du CBD par les êtres humains à défaut d’essai clinique. En d’autres termes, le foie de l’homme est largement plus volumineux que celui d’une souris, aussi la quantité exacte de CBD pouvant engendrer une surdose reste relative. 

-

Retrouvez tous nos produits CBD

Le surdosage de CBD, un risque ? 4.8 1 5 60013